· 

Quand l’héroïne d’un livre est porteuse de Trisomie 21

 

Changer le regard sur les personnes atteintes de trisomie, cela passe par le fait de les mettre au premier plan. Et de sensibiliser très tôt les enfants à la différence !

Pour la première fois, un livre met en scène une héroïne concernée par la trisomie 21. Son nom : Florette Coquinette. Une façon ludique et pédagogique de sensibiliser les plus jeunes au handicap. Et de manière plus générale à la différence.

C’est Alexia, maman d’une petite fille de 4 ans atteinte de trisomie, qui a eu l’idée de ces ouvrages qui mettent en scène une héroïne malicieuse et espiègle. Destiné aux enfants de 5 à 8 ans, ces livres racontent les aventures d’une petite fille « pas comme les autres ». A l’école, elle est parfois lente pour s’exprimer et faire ce que la maîtresse lui demande, même si elle comprend tout !

Que ce soit en classe ou dans la rue, Florette Coquinette ne passe pas inaperçue avec ses grands yeux bleus en forme de lune et sa petite couette sur le côté. Mais surtout, elle est très courageuse puisque (comme des milliers d’autres enfants), elle se bat tous les jours contre les préjugés. D’autant que les enfants entre eux ne sont pas toujours tendres, et peu enclins à accepter celles et ceux qui ne leur ressemblent pas forcément. 

Ce message de tolérance est à la portée de tous et va bien au delà d’ailleurs de la trisomie 21 puisqu’il est question de la différence en général. Il est important de faire prendre conscience aux enfants dès leur plus jeune âge, au moment où leur raisonnement se construit, de l’importance de porter un regard bienveillant sur les autres.

 

Pour rappel, si la journée de la trisomie 21 (également appelée syndrome de Down) a lieu tous les 21 mars, c’est parce que les personnes porteuses de ce handicap ont une anomalie génétique commune : la présence d’un chromosome supplémentaire (3 au lieu de 2) sur la paire n°21. En France, l’institut de veille sanitaire estime que 2 370 cas de trisomie 21 sont signalés chaque année, et 530 nouveau-nés sont porteurs de ce handicap. Lever les incompréhensions liées aux handicaps, qu’ils soient physiques ou mentaux, est absolument essentiel.

Écrire commentaire

Commentaires: 0