L’ENTRÉE A L'ECOLE

L’ enfant  différent et l’entrée en collectivité

Ces ressources pour mieux comprendre les enjeux d’intégration de l’enfant handicapé en collectivité ne sont pas exhaustives.

Ce sont des pistes de réflexion et d’orientation pour les enseignants qui ont simplement pour mission de donner une perception plus concrète du fonctionnement de l’enfant handicapé, de son univers et de l’impact de son handicap par rapport aux autres.

 

Ces ressources ne pourront pas résoudre toutes les difficultés liées à l’intégration de l’enfant différent en classe, mais veulent mettre en lumière l’importance de la communication aux enfants sur le fonctionnement d’un enfant handicapé.

 


Une prise de conscience du handicap dans le groupe

 

Si l’enfant handicapé n’a pas pris conscience de son handicap au sein de la famille, c’est lorsqu’il entre à l’école dans les premières années de maternelle que ses camarades vont lui faire prendre conscience de sa différence.

 

A l’âge de 4/5 ans, les premiers pré-jugés apparaissent vis-à-vis de l’enfant différent :

-> Manque de propreté

-> Difficultés à s’exprimer

-> Différences physiques remarquées

-> Gestes brusques, maladroits

-> Retard dans les premiers apprentissages ( coloriage, écriture, numération.)

-> Manque d’autonomie à la cantine

-> Besoin d’être aidé par un accompagnant

 

Si ces différences ne sont pas expliquées aux enfants entre 4/ 5 et 8 ans, ce manque de communication non seulement :

 

-> complique la bonne évolution de l’enfant handicapé au sein du groupe, mais peut perturber l’organisation de la classe.

-> Peut mettre l’enseignant dans une situation délicate, étant démuni et parfois se trouvant obligé de privilégier l’équilibre de la classe au détriment de l’enfant handicapé.

-> Installe dans l’esprit des enfants -non handicapés – des pré-jugés, voir donne lieu à des rejets dus à l'incompréhension de comportements ou de situations difficiles à faire disparaître plus tard.

 


Un besoin d’accompagnement adapté au sein du groupe

Etre un enfant différent qui se prépare à entrer en collectivité c’est avant tout être un enfant avec une fragilité intellectuelle ou physique qui s’apprête à vivre en étant  plus aidé que les autres pour devenir autonome et heureux.

C’est un enfant qui a une dimension humaine particulière parfois qui nous oblige à dépasser nos propres limites et à sans cesse à remettre les enseignants en cause, puisque les apprentissages sont à renouveler et à adapter.

Le regard des autres,  la source d’une mise en confiance indispensable dans le cadre de l’intégration d’un enfant différent 

Communiquer aux élèves avec différents supports concrets  sur la différence physique, intellectuelle, d’un camarade est le premier pas dans la relation à l’autre pour :

 -  Faire tomber les préjugés, les rejets et installer une vraie confiance

 

-  Apprendre à connaitre son camarade différent au-delà de ce que je vois de lui ou de ce je comprends de lui avec ses limites

 

-  Créer un climat plus serein dans la classe

 

-  Augmenter les chances de mieux accompagner l’enfant handicapé dans les apprentissages 

 

-  Un ami différent mieux compris  sera mieux soutenu par ses camarades, et mieux intégré par l’enseignant.