L’ENFANT FRAGILE

Aider son enfant à grandir avec ses fragilités parmi les autres

 

Ces pistes de réflexions ne tiennent pas en compte la spécificité des handicaps et leurs conséquences parmi les autres. Les fragilités liées à l'autisme, n'entraînent pas les mêmes  interrogations chez les autres que la trisomie 21, ou le handicap physique.

 

De même, les différences de la trisomie 21 ne sont pas les mêmes à comprendre et à faire comprendre que les enfants Dys, par exemple.  


Cependant, on retrouve des points communs entre les handicaps :

- manque d'autonomie intellectuelle et/ou physique qui entraînent les préjugés et les rejets en famille.

 

 

Le regard des autres est à travailler non seulement auprès de mon enfant différent, mais aussi est à transformer au sein même de la famille.


Dialoguer avec mon enfant différent

 

Pour aider mon enfant différent à bien grandir parmi les autres, il faut lui donner confiance, croire en ses capacités et pour éviter qu'il ne souffre de ses fragilités, on peut lui expliquer son fonctionnement :

–>   S'il est prêt à les entendre. 

–> S'il souffre de ses différences parmi les autres et qu'il l'exprime à ses parents 

–>  Souvent, cette prise de conscience ne se fait qu'à partir de 5 ans même s'il n'y a pas d'âge spécifique.

 


Expliquer la différence en famille, sans tabous

 

 

–> Pour encourager mon enfant à être accueilli tel qu'il est, on peut expliquer, à ses frères et sœurs, pourquoi il prend du temps pour parler, à être propre.....Cela est essentiel pour créer des relations apaisées.

 

–> L'entourage l'aidera, et une relation basée sur un réel accepté ne pourra que construire des liens tissés en vérité.